top of page

29 JUIN / PARCOURS TRANSMISSION-CRÉATION



Inscrit dans les activités du Comité d’Éducation Artistique et Culturelle (EAC) du Plessis, le Parcours Transmission-Création sera l’occasion de découvrir les esquisses de créations théâtrales des stagiaires venus tout au long de l’année. Petits, adolescents, adultes, valides ou en situation de handicap, ils sont une cinquantaine à nous avoir rejoint chaque semaine pour travailler !


Cette journée sera donc consacrée à ces passionnés, qui vous présenteront leurs recherches menées depuis le mois de septembre. Un long cheminement parfois aride, parfois sinueux mais toujours émerveillé.


Cette année, quatre groupes ont ainsi travaillé de manière commune au sein du Plessis : les deux groupes des Ateliers de Création Artistique (ACA), celui de l'Atelier enfants et adolescents, ainsi que celui des Ateliers de recherche et création adultes.


AU PROGRAMME


15H- Spectacle Voyage, voyage par l'atelier enfants/ados

Cette année, les stagiaires de l’atelier enfants et adolescents du Plessis, culturel et humaniste, vous propose de partir à la découverte de leur univers théâtral: Voyage, voyage. Venez découvrir l’arbre buissonnier, le voyage d’Audrey, les souvenirs de vacances de Lilou, Maëlle, Soren et tous les autres …

Un univers poétique et coloré...


-----


17h Spectacle Souvenir d’Olympe 1 par les ACA 1

Les ateliers de pratique artistique (ateliers ACA) proposent à des personnes en situation de handicap et à des personnes valides de travailler sur une thématique commune chaque semaine, pendant un an : "Je me souviens : rêves et mémoires d’Olympe »... Vous pourrez ainsi découvrir des souvenirs de grands moments sportifs, des témoignages de figures sportives marquantes, les valeurs olympiques et paralympiques mises en relief à travers un corpus de textes littéraires d’autrices et d'auteurs marquants.


-----


18h30 Spectacle Souvenir d’Olympe 2 par les ACA 2


-----


20h30 Spectacle La Mastication des morts par l'atelier de recherche

et de création théâtrale


- oratorio théâtral d’après La Mastication des morts de Patrick Kermann –


Un plateau de théâtre : cage au noir ou boîte noire,

comme on dit au théâtre.

« Sur scène, dans une balance incessante entre incarnation et désincarnation, matériel et immatériel, visible et invisible, apparaissent des fantômes qui portent la parole des morts, pour nous encore et tout juste vivants. »

Des hommes et des femmes assis dos au public…

Des voix… ensemble :

« Tous les rapports sur les mastications concordent : les morts mâchent avec leurs dents, dans les tombeaux, avec un bruit aussi puissant que celui des porcs… »

Dans les chroniques et les récits, les auteurs ne tarissent pas sur cette espèce de sons et de voix qu’ils racontent avoir entendu dans les sépulcres et dans les monuments funéraires.


L’histoire peut alors se dérouler ou, tout du moins,

essayer de se construire.

Ici rassemblés pour un « oratorio in progress », ces femmes et ces hommes redonnent la parole à ceux qui ne sont plus.

C’est la nuit. Le petit cimetière de Moret-sur-Raguse, semblable à n’importe quel petit cimetière de province, est endormi. Rien ne devrait plus troubler le repos des morts. Mais ces morts là ruminent, mastiquent, chantent, crient, susurrent. La rumeur enfle. Les dents claquent. Les rires fusent.


Les soupirs et les regrets pleurent.

Les morts du petit cimetière de Moret-sur-Raguse ne dorment pas d’un sommeil que l’on pourrait nommer éternel. Tous se bousculent aux portes de la parole et du chant. Les langues bruissent et mastiquent.

C’est toute une république de l’invisible qui s’est mise en mouvement, sans gloire ni protocole.

Les suicidés, les assassinés, les accidentés, les meurtriers, les maltraités, les bienheureux, les riches, les pauvres, les hommes et femmes, les jeunes et vieux.


Et ils en ont des choses à dire ces morts.

C’est à la fois très drôle et poignant d’écouter ces paroles

et ces chants.

La mastication des mots, tantôt seule, tantôt en chœur, est haletée, criée, chuchotée, chantée.

Des morts vivants, fidèles reflets de leur humanité passée.


Distribution

Texte : Patrick Kermann

Conception, lumière et mise en scène : José Manuel Cano Lopez

Direction d’acteurs : Françoise Cano Lopez, Matilde Cano Lopez-Bougant, Alain Papillon

Jeu : Bastien Belde, Andréa Duval, Élodie Guillaume, Babette Guitton Bony Guitton, Chloé Dougez, Fabien Ramette, Cécile Lebret, Jean-Louis Maitre,Willy Mielczarek, Michèle Peyry-Papault, Marie-Françoise Sacré, Christian Tamburlini, Cathy Bours Tilliet


INFOS PRATIQUES

Bar et restauration sur place

Réservations au 02.47.38.29.29 ou info@plessis-tierslieu.fr


TARIFS

Prix libre

Comments


bottom of page